Contenu pour le Web : de l’importance de la forme

« La forme c’est le fond qui remonte à la surface »
Victor Hugo

Dehors les techniques de « keyword stuffing » et autres pratiques SEO anachroniques appliquées autrefois et à outrance à tout contenu qui reposait sur le web. Aujourd’hui tout bon rédacteur web sait à qui il s’adresse: un humain, en chair et en os, un être qui lui ressemble, qui est comme lui finalement. Fini les monologues abrutissants destinés aux robots des moteurs de recherches, bienvenue dans l’ère du contenu de qualité !

Cependant si l’on s’attache à créer du contenu de qualité, le fond seul ne suffit pas. Nous irions presque jusqu’à recommander d’adopter les préceptes de Théophile Gautier, “l’art pour l’art” où l’on voue un culte à la forme dans une pensée où l’art n’a d’autre but que lui-même. Raymond Queneau est également une bonne référence: en s’obligeant à respecter de nombreuses contraintes concernant la forme prise par son oeuvre, il n’en tirait qu’un meilleur résultat.

Ainsi comment tirer profit de la forme? Comment choisir celle qui est la plus à même de transmettre le message que l’on cherche à divulguer lorsqu’on met en place une stratégie de contenu pour sa marque?

1. Étapes à suivre

Telle une recette de cuisine bien précise, la rédaction web impose des étapes par lesquelles il est primordial de passer pour s’assurer d’obtenir un résultat efficace et pertinent.

Tout d’abord, de par son expertise et son assise dans son secteur, une marque dispose, en général, de données quantitatives et qualitatives suffisantes pour être en mesure de créer des “personas”. Ces personas représentent les portraits robots de l’audience qu’une marque cherche à cibler. Grâce à l’identification de ces personas, il est possible de connaitre les publications, types de contenu et autres préférences de l’audience visée.

Ensuite, une recherche de mots-clés exhaustive doit être menée ainsi qu’une étude minutieuse des tendances et évènements clés du secteur dans lequel une marque se trouve. Des outils comme Google Trends couplés à une revue de presse minutieuse permettent d’y voir plus clair. Une certaine saisonnalité doit également être respectée dans le choix des sujets et des formats.

Enfin, toutes ces données doivent être mixées avec les objectifs qu’une marque choisit d’atteindre grâce à la mise en place d’une stratégie de contenu.

Note

Le type de contenu, la forme que l’on cherche à lui donner doit également être réfléchi en fonction du fameux parcours du consommateur. Décidemment on le retrouve partout ! Vous risquez également de croiser cette matrice à plusieurs reprises dans le milieu du marketing de contenu web.

The Content Marketing Matrix

Voici une explication rapide:

Il existe 4 états sur le parcours du consommateur. Ces 4 états se situent entre la prise de conscience à l’achat ainsi qu’entre l’émotionnel et le rationnel. Tout au long de ces différents états par lesquels passe le consommateur, le contenu doit adopter différents rôles: divertir, inspirer, éduquer et convaincre. Cette matrice permet de visualiser quel type de contenu correspond à chacune des étapes par lesquelles un consommateur peut passer avant d’acheter réellement un produit ou un service. Ainsi, si je suis à l’étape de la prise de conscience mais que je cherche davantage qu’un simple divertissement, une infographie peut constituer un format idéal !

2. Les tendances actuelles

Comme pour la mode, le marketing de contenu sur le web a aussi ses tendances ! En ce moment c’est la vidéo mais aussi le contenu généré par les utilisateurs (User-Generated Content: UGC)  qui viennent en tête des contenus qui obtiennent le plus de succès pour les marques.

La vidéo

Youtube est le deuxième moteur de recherche le plus utilisé dans le monde et une étude a prouvé que la vidéo permet d’augmenter la compréhension des produits et services d’une marque de par 74% (Source: DigitalSherpa) ! Après avoir été un milieu très inaccessible et fermée, la vidéo passe sur le devant de la scène et toutes les marques commencent à en comprendre les avantages considérables. Observez par vous-mêmes grâce à ce top des meilleures campagnes vidéos de marques. La vidéo permet de transmettre des émotions plus facilement, elle est plus accessible à tous et permet donc à une marque d’atteindre davantage de personnes.

Le contenu généré par les usagers

Le contenu généré par les usagers est donc un héritage du crowdsourcing. Il est très intéressant car il constitue un format de contenu peu coûteux et souvent très viral. En effet, le UGC a l’avantage d’être proche des gens, de parvenir à faire en sorte que chacun se retrouve dans les arguments avancés par une marque. L’engagement augmente donc et, de plus, une marque est capable de tirer des leçons. En effet, de ce type d’initiatives ressortent ses points positifs et négatifs directement de la bouche des gens ! Attention, si le User-Generated Content présente bien des avantages, il ne s’agit pas là d’une initiative aisée à mettre en place.

Impossible de se jeter dans la mise en place d’une stratégie de contenu pour sa marque sans y avoir correctement réfléchi au préalable. Prendre le temps de rassembler toutes les données nécessaires à la conception du meilleur contenu en termes de fond et de forme c’est aussi s’assurer de toucher sa cible et de l’engager auprès de la marque !

 

À propos de l’auteur :

Marie O’Neill est analyste en marketing de contenu chez iProspect. Chérissant l’écriture, elle s’adonne à la littérature, affectionne les chevauchées sauvages et se tient à l’affût de ce que servent les cénacles du web à chaque instant.

Source: https://plus.google.com/u/0/106357809362281007976/posts

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *